Surtout ne dites pas merci ...

Les limites du "no-kill" ...

Ou l'extinction des espèces ?


Une comparaison entre les deux poissons confirme mes doutes ...
Je sais que le "no-kill" n'est pas une fin en soi, mais j'ai toujours un pincement au cœur lorsque je vois de beaux poissons capturés et prélevés.
Ce brochet de 90 cm a été pris dernièrement sur une zone ou l'on a l'habitude d'aller, et comme le "Roge" qui passait par là a pu prendre une photo, je n’ai pu m'empêcher de le comparer à celui qu'il avait pris sur la même zone en juin 2016. A la comparaison des robes et de l'aspect, je pense que c'est le même poisson, probablement un belle femelle qui malheureusement ne pondra pas en 2018, car c'est difficile dans un plat, même s'il y a du vin blanc (La femelle pond entre 15 000 et 20 000 œufs par kilogramme de son poids).
Ce qui est triste dans cette histoire, c'est que la publicité faite par ce pêcheur fier de sa prise a attiré une multitude de pêcheurs sur ce coin, alors que ce brochet n'est plus là ?
Vous me direz, il y en a sûrement d'autres, bien sur, mais ce pêcheur a t-il eu conscience une seconde que si le "Roge" n'avait pas "gracié" ce poisson en juin 2016, il n'aurait jamais pu capturer un si beau poisson, je connais la réponse ...
Ce brochet ne fera donc pas un autre "heureux" et n'atteindra jamais le mètre, c'est bien dommage ....

Le brochet concentre et retient au fil du temps les polluants persistants (c'est-à-dire peu dégradables ou non-dégradables) accumulés par les proies qu'il consomme.
Il peut notamment "bioaccumuler" certains métaux lourds dont plomb, cadmium et mercure et l'une de ses formes les plus toxiques, le méthylmercure. Il accumule aussi le sélénium, divers métalloïdes et certains radionucléides là où il y est exposé. Il peut aussi "bioaccumuler" d'autres polluants tels que des pesticides, PCB, furanes, TCDD et autres dioxines, etc).
Ce n'est pas ce qui manque dans nos eaux ....

Souhaitons toutefois un bon appétit quand même à ceux qui le consommeront, et qui seront les premiers, comme à chaque fois, à se plaindre qu'il n'y a plus beaucoup de poissons ... dans quelques temps !

Une réglementation sérieuse de protection de cette espèce devrait limiter le nombre de prises permises à l'année et non pas à la journée comme actuellement avec 2 poissons, et permettre le prélèvement de brochet mesurant entre 60 et 75 cm par exemple, en obligeant la remise à l'eau des gros spécimens qui sont très souvent des femelles.
Bien sur, le renforcement des contrôles avec des gardes pêches sur le terrain serait le garant de ces mesures sans lesquelles, très bientôt comme pour la truite ou la chasse actuellement, on ne prendra plus que des animaux d'élevage ...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une période de vendange en avance ...

Avant dernier jour d'Aout !

Dernier jour d'Août !