Gros "chub" bien "rondelé" de février ...

Entre rayon de soleil et froid !


Depuis le début du mois de février, j'avais du mal à franchir la barre des 40cm pour les quelques "chubs" qui acceptaient le combat, et enfin, ce joli poisson de 46 cm bien dodu comme je les aime a happé ma teigne le long d'une bordure juste derrière un embarcadère à bateau.
Cette sortie avait pourtant mal débuté malgré un soleil agréable, le froid reste omniprésent et l'activité des poissons n'est pas "folichonne". A peine arrivé sur le premier spot choisi, je constate que le niveau a encore monté par rapport à la veille, les "relâches" d'eau du lac du Der qui était à saturation en sont la cause principale.
Pour plus d'informations concernant le fonctionnement du Lac du Der, vous pouvez consulter sa page dédiée.
http://seinegrandslacs.fr/lacs/lac-reservoir-marne

Puis c'est le bateau de la navigation (VNF) qui arrive sur la zone pour enlever des troncs d'arbres échoués et comme sur cette zone, il n'y a pas beaucoup de fond, je ne vous fais pas de dessin ...

Le bateau du VNF pour enlever les débris de crue ...
J'aurai beau ratisser le coin, puis tester des zones plus sauvages, rien !
Avec ce climat froid, je me dis que les zones urbaines peuvent être mieux protégées et je regagne les abords de ville pour tester ma théorie. Sous le pont, comme souvent, un "chub" de 37cm confirmera mes espérances, m'obligeant à sortir mon système de cordelette breveté  pour le hisser, puis plus aucune touche.

Mon système breveté pour remonter les poissons d'une hauteur ...
37cm pour ce joli "chub" mais on arrive pas encore à passer les 40cm !
Qu'importe, à ce moment, je suis quand même heureux ...
Il me vient l'idée de longer les bordures, pour trouver des zones de calme ou de turbulence favorable, mais il n'y en a pas beaucoup. Quand j'arrive à cet embarcadère, je rage car il y a un promeneur dessus qui fait bouger cette dernière par plaisir. Je me rapproche, il quitte le lieu, je monte sur l'embarcadère, et je me demande si son passage pas trop discret ne va pas ruiner mes espérances.
Je fais passer ma teigne sur les bordures, quand soudain mon flotteur s'enfonce, cela ressemble à une touche de fond, et sans ferrer je tente de remonter ma ligne pour constater qu'il y a un poisson au bout !
Au début, je pense qu'il s'agit d'un poisson de taille plutôt moyenne, mais rapidement je découvre que c'est un très joli "chub" qui est au bout. Il prend le courant et à cet endroit, il y a du fond, il me faudra quelques longues minutes pour l'apercevoir.
Puis je constate que le courant est trop fort et ne me permet pas d'amener sans risques ce poisson vers mon épuisette "raquette", je dois le faire passer sur le coté dans une zone plus calme afin de l’épuiser en sécurité.
Il ne me reste plus qu'à admirer ce magnifique poisson qui, après contrôle ne mesure que 46cm, et pourtant il parait énorme tellement il est gros.
La remise à l'eau du haut de l'embarcadère est une formalité, je suis vraiment heureux.
Je m'essayerais aux Hotus avec du pain en soirée mais c'est un gardon de 27cm qui mordra au crépuscule, il est temps de rentrer me mettre au chaud ...

On peut aussi voir passer un radeau de bidons, un tronc d'arbre ...
Il me manque quelques mètres avant l'épuisette et le courant est trop fort !
J'arrive, enfin à le mettre dans l'épuisette en passant par le coté  ...
46cm pour ce joli poisson qui me paraissait plus grand ...
Quel magnifique poisson, je ne m'en lasse pas !
Une belle robe dorée
Le retour dans son élément n'est qu'une formalité ...
Un dernier gardon au pain sur la zone à Hotu ...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Polémique Silure !

Pluie et vent ...

Le froid s'installe ...