Parcours d'un combattant !

Les tribulations de la vie d'esox ...

Le brochet "esox lucius" ...

Pour rédiger cet article, les sources de la partie scientifique viennent du site Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_brochet

Le brochet (Esox lucius) est un poisson prédateur commun en eaux douces et saumâtres dans l'hémisphère nord .
Ah, qu'elle est bien difficile la vie de notre prédateur préféré, et cela dès son plus jeune age. 
Le frai survient de février à avril dans une eau dont la température est comprise entre 5 et 12°C. La femelle pond entre 15 000 et 20 000 œufs par kilogramme de son poids (entre 3 000 et 600 000 œufs). Aucun nid n'est construit et les œufs semblent éparpillés au hasard dans des herbiers situés près des berges. Une grosse femelle est fécondée par un ou deux mâles plus petits qu'elle.
Les œufs se fixent à la végétation. Comme chez la plupart des poissons pondant un grand nombre d'œufs sans ensuite les protéger, la très grande majorité de ces œufs mourront desséchés ou mangés par d'autres animaux.
Une étude sur ce sujet est arrivé à la conclusion que seulement 0,037 % des œufs donne un brocheton d'un an.
La croissance de l'alevin et du brocheton est rapide, lui permettant d'atteindre 30 cm en fin de sa première année, 50 cm à la fin de sa seconde, puis 10 cm par an jusqu'à 100 cm, en cas de croissance normale. Le brochet utilise 17 % de ce qu'il mange en créant directement du muscle.
Les spécificités de la reproduction du brochet le rendent vulnérable à la régression des zones humides et à la pollution des zones inondables où il pond.
Depuis de nombreuses années, pour maintenir les populations afin de contenter les pêcheurs de loisirs, des rempoissonnements sont annuellement ou périodiquement effectués par des sociétés de pêche.
A la lecture de ces lignes, on est effarés de constater que durant toutes ces années pendant lesquelles, la taille de capture minimale qui était de 40 cm puis est passée à 50 cm ne pouvait pas espérer sereinement une reproduction naturelle. 
Non seulement dans la première partie de sa vie, il est la victime d'autres prédateurs, sans compter le cannibalisme très important pour les petits, mais qui l'accompagnera également tout au long de sa vie.
La menace ne vient pas seulement de l'intérieur, elle peut également surgir du ciel, ou cormorans et hérons, mais aussi dans certaines zones, les rapaces spécialisés qui ne se privent pas pour le consommer.

Le cormoran ne se prive pas pour attaquer un brochet
Le Heron également (ici un heron cendré)
Reste ensuite les pêcheurs qui ne pratiquent pas tous le "No Kill" loin s'en faut, même si les nouvelles générations semblent plus sensibles à cette pratique qui permet de maintenir quelques reproducteurs.

Le brochet est très prisé des gourmets
Je ne suis pas un inconditionnel du "No Kill", mais entre consommer de temps en temps un brochet et sortir tout ce qui fait la taille légale de capture pour alimenter son congélateur, surtout lorsque l'on est retraité et que l'on peut aller à la pêche tout les jours, il y a un grand pas ....

Je ne doute pas que certains, bien que cela soit interdit ne se privent pas de commercialiser leurs prises sous le manteau, et concernant les contrôles effectués par les gardes, non seulement il n'y en a pas beaucoup, mais en plus notre législation intègre encore bien trop de failles pour que ces derniers soient efficaces. Les territoires couverts pas les gardes fédéraux sont bien trop grand, et nécessitent des déplacements en voiture qui les amènent à ne contrôler que les abords des ponts. Ce n'est que mon avis, et j'espère me tromper ...

Une fois qu'il aura échappé à toutes ces menaces permanentes, notre héros aura bien de la chance s'il parvient à se reproduire dans de bonnes conditions, et pour ma part, je ne peut m'empêcher d'être admiratif chaque fois que j'ai le bonheur de croiser leurs chemins, et lorsque je les relâche après avoir pris quelques clichés égoïstement, je me persuade qu'il y en a encore ...
Espérons que cette année de crue sera propice à la reproduction de ce merveilleux prédateur.

Quel magnifique poisson que le brochet !

La relâche est toujours un moment merveilleux ...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palplanches le long du canal ...

A force de chercher ...

"Spinning" leurres souples et canal !