Ah, ces perdrix d'eau douce !

Ces perches qui nous fascinent !


En pleine période de pêche à l'ultra léger, on est obligé, à un moment ou à un autre de rencontrer nos perdrix d'eau douce lorsqu'elles sont en pleine activité.
Ce poisson que parfois, on pense en voie de disparition, parce que ses prises deviennent accidentelles est un des plus beau de nos cours d'eau.
Avec ses belles zébrures, sa nageoire dorsale pointue en étendard, c'est vraiment un des plus beau carnassiers même s'il n'atteint pas toujours des tailles "records", on est toujours très content lorsque l'on capture une belle perche !
Le point faible de la perche reste le goût de sa chair, car c'est un des meilleurs poissons d'eau douce comme le sandre et il est très recherché pour cela.
En plus lorsque l'on tombe sur un banc de perches en activité, on peut si l'on en décroche pas capturer tous les poissons ...
Je ne recherchais pas spécifiquement les perches lorsque j'aborde ce spot que je fréquente souvent l'été, mais après avoir essayé différents poissons nageurs, je tente ma chance avec une cuillère Mepps aglia or n°2 qui reste un classique surtout l'été.
Et, à partir de ce moment, j'ai enchaîné les captures de perches, certes pas des monstres mais quelques belles "zébrées" quand même dans le lot.
La première capture a été remise directement à l'eau sur une autre zone, afin de ne pas effrayer le banc, mais la seconde, plus belle, avait engamé la cuillère plus profondément, et lors du décrochage, elle saignait légèrement, et craignant qu'elle ne survive, je décide d'improviser un vivier avec mon épuisette raquette en attachant la corde à un arbuste surplombant la rivière afin de voir comment elle évoluait.
Cela ne m’arrangeait pas du tout, car je venais d'arriver, et si je décidais de la conserver pour la consommer, une perche ne suffisait pas pour faire un plat familial, il m'en fallait au moins deux autres de tailles moyennes.
Les prises s’enchaînent, et je les dépose dans mon épuisette afin d'analyser tranquillement la suite après cette euphorie dont il faut profiter car cela ne dure jamais bien longtemps ...

Les prises s’enchaînent ...



Au final, j'aurais capturés 9 perches, dont quelques très petites remises directement à l'eau, mais il me restait quand même de quoi faire un beau plat !
Avec ce matériel "ultra léger" c'est que du bonheur !


Certaines sont plutôt "petites"

Celle-ci accrochée en dessous de la gueule !
D'autres sont plus belles !
Une bourriche improvisée avec mon épuisette !


Seulement, voilà, on s'habitue au "no kill" quand même et prélever des poissons n'est pas toujours facile surtout de belles perches !

Au moment de la décision, je constate que ma perche qui était mal en point semblait avoir retrouver sa vigueur, et je ne savais même plus la reconnaître au milieu des autres ?

L'analyse fut vite fait, et c'est très content de ce constat que je libérais l'ensemble des perches emprisonnées dans mon épuisette ...

Les perches ne se sont pas fait prier pour sortir ...
La dernière à sortir
Entre deux, j'avais quand même pris deux petits "chubs" également avec cette cuillère et encore une fois je constate que les gros chevesnes sont devenus très méfiants sur ce "spot" après plusieurs captures récentes, il faudra laisser reposer un peu avant d’espérer les piéger de nouveau.
Les "chubs" aussi aiment ces petites cuillères tournantes !


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une période de vendange en avance ...

Avant dernier jour d'Aout !

Dernier jour d'Août !